La musa x paradisiaca, ou banane plantain, est une espèce hybride obtenue à partir de croisements entre plusieurs variétés. Ce fruit est donc devenu, par la force de l'homme, un légume ! D'aspect extérieur, on pourrait le prendre pour une grosse banane fruit, mais sa chair est bien plus dense, et malheur à qui croquera dans une banane plantain crue, car cela reste très indigeste et fait un peu l'effet de mordre dans une pomme de terre avant la cuisson !

On la trouve encore sous différents noms selon les régions où elle est cultivée (principalement l'Afrique, les Caraïbes et l'Amérique Centrale et du Sud) : banane cochon, banane jaune, banane à cuire, banane farine, banane poingo ou plantain, tout simplement !

La banane plantain est pleine de bonne choses pour la santé ! Pour 100 g, on y trouvera 123,5 calories, peu de protéines (0,8 g) et de lipides (0,3 g dont seulement 0,1 g d'acides gras saturés), mais surtout 28,5 g de glucides, beaucoup de fibres pour faciliter la digestion et 4 mg de sodium (soit 0 g de sel !).

La plantain séchée

Coupée en lamelles, on pourra la saler et la laisser sécher au soleil. Cela pourra faire un bon complément énergétique après une séance de sport ! À moins qu'on soit gourmand et qu'on les propose en accompagnement d'apéritif, soit nature, après avoir recoupé les lamelles en petits dés, soit en tranches fines accompagnées d'une petite sauce (au piment d'Espelette, barbecue, salsa, etc.) !

La plantain vapeur

On pourra reprocher à la banane plantain d'être souvent difficile à cuire (l'intérieur restant facilement cru), mais les non-initiés à ce légume ont tendance à le choisir pas assez mûr sur l'étal... Deux solutions :

  • la choisir avec la peau jaune parsemée de taches brunes, la chair pas trop ferme : elle est idéalement mûre !
  • Ou bien : quel que soit le mode de cuisson choisi, faire pré-cuire la banane non décortiquée à la vapeur, avant de la travailler.
Et si l'on a décidé de faire des plantains à la vapeur, il suffira de les peler, de les couper en rondelles ou en lamelles et de les laisser cuire jusqu'à ce que la chair ait ramolli et soit devenue d'un blanc presque jaune.

Une fois retirée du cuit-vapeur, la banane pourra être :

  • servie avec un peu de sel pour un accompagnement de viande ou de poisson nature,
  • passée à la poêle saupoudrée d'un peu de sucre que l'on laissera caraméliser, pour accompagner un plat à la sauce aigre-douce.

La plantain frite

Rien de plus simple à préparer !

Pour 4 personnes, prévoir 4 bananes au maximum... La plantain n'est pas un accompagnement des plus légers, il faut bien le reconnaître !

Épluchez et coupez en rondelles les bananes. Trempez-les 5 minutes dans une huile bien chaude. Sortez-les en les posant sur un papier absorbant. Pour plus d'efficacité, on les recouvrira aussi d'un papier absorbant avant de les disposer dans un plat. Salez et servez !

La plantain dorée

Ce que l'on appelle ainsi, c'est tout simplement des rondelles de plantain que l'on a faites cuire à la vapeur si nécessaire, et que l'on a ensuite passées à la poêle, revenues dans du beurre clarifié, afin de leur donner un aspect doré. On les servira ensuite de la même façon que des pommes-de-terre sautées : salées, poivrées, accompagnées d'une sauce ou non...