Depuis mai 2003, des mises en garde circulent par courriels à propos de plomb présent dans certaines marques de rouges à lèvres, ce qui constituerait une menace pour la santé. Il n'est pas rare de voir des femmes effectuer le test: elles appliquent un trait de rouge au dos de leur main et frottent leur bague en or dessus. Si le maquillage noircit, elles en déduisent qu'il contient du plomb. Est-ce bien le cas?

Les dangers du plomb pour la santé

La nocivité du plomb pour l'organisme humain a été mise en évidence au cours des années 1980. Lorsqu'il s'accumule dans le sang, il peut devenir néfaste, surtout chez les enfants et les femmes enceintes, plus sensibles à ses effets.

Au delà de 100 micro-grammes par litre de sang, le système nerveux peut en pâtir et dans certains cas, des encéphalites se produisent. Le plomb peut également être responsable de stérilité ou de fausses couches. La maladie liée à une intoxication aiguë au plomb s'appelle le saturnisme.

Les pathologies liées au plomb toucheraient environ 5% des adultes et 2% des enfants entre 1 et 6 ans. Il pénètre dans l'organisme par les voies digestives ou par inhalation de particules.

Dans les zones polluées par du plomb, ce métal lourd affecte aussi l'environnement, notamment le développement et la reproduction de certains oiseaux, insectes et amphibiens.

Le plomb et les réglementations

Les principales sources de contamination sont les vieilles peintures au plomb, encore présentes dans certains logement vétustes et l'eau du robinet, lorsqu'elle est acheminée par d'anciennes tuyauteries contenant du plomb. Progressivement, des mises aux normes selon les exigences actuelles sont effectuées.

Toute location ou promesse de vente d'une habitation construite avant le 1er janvier 1949 doit désormais s'accompagner du CREP (Constat des Risques d'Exposition au Plomb). Les diagnostics sont réalisés par des entreprises spécialisées.

Une plus grande surveillance s'opère au niveau de l'industrie, à différents niveaux. Par exemple, des jouets contenant des traces de plomb ont fait l'objet de rappels en 2007. Dans certaines pièces automobiles, la part des métaux lourds a été réduite. L'utilisation d'additifs à base de plomb dans les carburants, quant à elle, tend à disparaître.

En Europe, le SCCS (Scientific Committee for Consumer Safety) veille à la sécurité des produits cosmétiques et de leurs ingrédients. Cette instance est rattachée à la Commission Européenne. Les lois européennes interdisent l'ajout volontaire de plomb dans les cosmétiques et les traces de plomb sont sévèrement réglementées par toutes les autorités internationales.

Pourquoi votre rouge à lèvres noircit-il ?

Le plomb a beau être prohibé dans les cosmétiques, il n'en demeure pas moins que certains rouges à lèvres virent au noir, au contact de l'or. Alors, à quelles informations se fier?

Étant donné les réglementations strictes en vigueur, il paraîtrait aberrant que des fabricants de rouges à lèvres permettent la présence de plomb dans la composition de leurs produits. Un scandale aurait éclaté depuis longtemps. De plus, le secret industriel ne s'applique pas lorsqu'il s'agit de santé.

Tout d'abord, il faut se demander en quoi la réaction observée démontre la présence de plomb. Une analyse de la composition du rouge à lèvres permettrait mieux d'en déterminer les ingrédients.

L'or est réputé inoxydable. L'oxydation d'un bijou au contact du rouge à lèvres proviendrait plus vraisemblablement d'un métal communément utilisé en alliage avec l'or pour le rendre plus dur, ou bien d'un pigment de coloration du rouge à lèvres.

Et si c'était un canular ?

Le message d'alerte qui circule à propos des rouges à lèvres contenant du plomb n'indique aucune source sur l'étude ayant permis de découvrir ces faits. Il met en avant le risque de cancer, alors que le saturnisme est plus probable avec le plomb.

S'il est vrai que le bicarbonate de plomb, ou céruse, était utilisé comme cosmétique dans des temps anciens pour blanchir le teint (en Égypte et dans la Rome Antique), ce métal nocif a été retiré des produits de beauté depuis le début du XIXe siècle.

Selon des études menées aux États-Unis, des traces de plomb ont été retrouvées dans divers rouges à lèvres. Mais ce n'est guère plus que les quantités parfois présentes dans les aliments du quotidien, et considérées comme négligeables. Elles s'y retrouvent par contamination accidentelle des matières premières, par exemple.

Il n'y a pas que les bagues en or qui font noircir le rouge à lèvres. Certaines pièces de monnaie contenant du nickel donneraient le même résultat. Le test fonctionne même sans rouge à lèvres, sur de la cire seule ou sur un papier. On peut donc conclure que les marques noires ne sont pas liées au cosmétique en question, mais tout simplement à l'oxydation naturelle des métaux.

Ce message de mise en garde a tout l'air d'un "hoax" (canular). Il utilise la peur du cancer pour alarmer les lecteurs et les détourner des marques de rouges à lèvres citées. Cela ressemble davantage à de la diffamation qu'à une information sérieuse.

Savoir reconnaître un "hoax" ou une arnaque :

Canulars et escroqueries sur Internet