Le bois remplace de plus en plus les dalles ou les pavés dans la conception des terrasses. Poser soi-même une terrasse en bois est à la portée d'un bon bricoleur à condition de respecter quelques règles. Certes, l'opération est un peu longue, mais le résultat sera à la hauteur de vos efforts. La pose d'une terrasse de 50m2 vous prendra un à deux week-ends si vous le faites à deux.

Préparation du projet

  1. Imaginez et dessinez le plan de votre terrasse. C'est une étape à ne pas négliger car elle vous permettra de calculer la quantité de matériel à acheter, ainsi que le coût de revient en fonction de la qualité que vous choisirez.
  2. Lames ou dalles? Encore une fois, tout est affaire de goût. Sachez cependant que cet article concerne la pose de lames.
  3. Déterminez l'état du support. Une terrasse en bois peut se poser sur de multiples supports: terre, sable, cailloux ou béton. La procédure sera différente selon les cas. La pose sur une dalle de béton déjà coulée demande moins de préparation, si vous avez pris soin de créer une pente pour l'écoulement des eaux pluviales. Si ce n'est pas le cas, il faudra utiliser des cales en PVC.

Bois ou composite?

Il existe différentes sortes de matériaux pour réaliser une terrasse en bois.

  • Le composite: il s'agit d’un mélange de bois et de polyéthylène qui donne un matériau résistant qui ne nécessite ni huile ni lasure. Le composite ne craint pas l'eau ni les parasites, il supporte le chlore et l'eau de mer. Le prix est un critère déterminant pour juger de la qualité de ces lames, car un mauvais composite ne durera pas longtemps.
  • Le pin. Traité contre l'humidité (autoclave) le pin résistera bien aux assauts du temps. Toutefois, c'est un bois tendre, au veinage très apparent qui sera réservé aux endroits peu ensoleillés.
  • Les bois exotiques. Ces bois durs sont plus résistants mais aussi plus chers. Leur coloration est sombre, un peu rougeoyante et la fibre dense. Ils résistent naturellement à l'humidité et au sel. Leur exploitation est aujourd'hui assez bien contrôlée, veillez à ce qu'il comporte le label FSC.
Bois ou composite, à chacun de choisir en fonction de son budget, de ses goûts mais aussi de l'implantation de la terrasse.

L'outillage dont vous aurez besoin

Comme pour tout bricolage, les outils sont essentiels. Ils vous feront gagner du temps et aideront à la précision de votre travail. Pour réaliser une terrasse en bois, il vous faut:

  • une perceuse
  • une visseuse électrique
  • une scie circulaire ou une scie sauteuse
  • un marteau
  • un maillet en caoutchouc
  • un mètre
  • un niveau
  • une équerre
  • une perceuse

Le matériel nécessaire

Prévoyez des lambourdes pour poser vos lames. Là encore, vous pourrez choisir entre bois ou composite. Calculez largement les quantités en tenant compte de l'espacement en fonction des lames que vous aurez choisies. Une lambourde tous les 35/40 cm est une bonne moyenne. Leur hauteur devra être de 20 mm au minimum pour permettre une bonne aération de la terrasse.

Fixez les lames à l'aide de vis ou de clips spéciaux qui seront presque invisibles. Les vis devront être en inox pour ne pas rouiller.

Fixez les lambourdes sur le béton à l'aide de chevilles à frapper qui vous feront gagner du temps et de l'énergie.

La pose de la terrasse sur une dalle de béton

  • La pose des lambourdes. Partez du mur de votre maison, puis tracez des traits parallèles entre eux, perpendiculairement au mur. Vérifiez le niveau et l'équerrage. Recouvrez toute la surface de la terrasse afin que les lames reposent bien partout. Si la pente de la dalle est insuffisante, il existe de petites cales en pvc pour l'accentuer. L'eau de pluie ne doit en aucun cas stagner sous les lames. Laissez des espaces entre chaque lambourde (2 ou 3 cm) afin de laisser l'eau circuler et s'échapper.
  • La pose des lames. Elles se poseront comme un parquet, en alternant les joints. Vous pourrez les fixer à l'aide de vis sur les lambourdes, mais il faudra veiller à fraiser chaque trou afin de bien enfoncer la tête de la vis. Les découpes se feront à la scie circulaire ou sauteuse.
  • Les clips de fixation sont très pratiques puisqu'ils se vissent sur les solives et se glissent dans les rainures prévues à cet effet sur le côté des lames. Un conseil: ne serrez les vis que lorsque vous aurez posé la lame suivante, car une fois le clip serré, vous ne pourrez plus rien y glisser. Le maillet caoutchouc permet de taper sur le bout des lames pour les faire glisser et les positionner sans les abîmer.
  • La fixation des lames sur les bords. Afin d'éviter qu'elles ne bougent, il convient de les fixer sur les bords de la terrasse une fois les intervalles bien réglés. Certaines lames sont rainurées aux extrémités afin de s'emboîter en respectant un espace régulier. Sinon, vous devrez le régler vous même à l'aide d'un gabarit de quelques millimètres. Vissez-les dans les lambourdes en fraisant pour enfoncer les têtes de vis.

La finition et l'entretien de votre terrasse bois

Le bord de votre terrasse devra être habillé à l'aide d'une planche de rive taillée dans des lames. Si votre terrasse a des formes courbes, vous pourrez utiliser une bande métallique inoxydable dont la souplesse lui permettra d'épouser les contours.

Quelques spots à énergie solaire encastrés et vous n'aurez plus qu'à vous installer dans votre salon de jardin!

Question couleur, si vous avez opté pour du bois il va falloir laisser votre terrasse passer un hiver sans y toucher. La teinte des lames va s'uniformiser pour devenir grise. Au printemps suivant, vous pourrez alors la poncer légèrement et, selon vos goûts, appliquer un dégrisant puis un produit spécifique pour l'imprégner et redonner sa teinte au bois.