Pour les enfants qui entrent en sixième, le début d'année scolaire peut être difficile en raison du changement de rythme de vie et d'un emploi du temps beaucoup plus chargé. Habitués à un rythme tranquille en école primaire, le nouvel élève de sixième découvre un univers qui lui est inconnu et souvent déstabilisant. Il n'a plus le statut de "petit" mais celui de "grand" à qui on confie des responsabilités. La vie au collège constitue un grand changement. L'enfant part tôt de chez lui pour ne rentrer que tard à la maison avec un sac d'école lourd et un agenda bien chargé. Comme aider l'enfant à aborder son nouveau mode de vie scolaire ?

Rassurer son enfant

Il est dans un premier nécessaire de rassurer son enfant et de ne jamais transmettre sa propre angoisse. L'enfant serait encore plus perturbé que ses parents. Il faut aborder la nouvelle rentrée scolaire sereinement et ne surtout pas dramatiser la situation la veille de la rentrée. Il est préférable de ne pas attendre la fin des vacances d'été pour préparer ses futures affaires scolaires.

En général, une liste d'affaires à acheter est fournie aux parents pour qu'ils puissent faire le nécessaire avant la rentrée. C'est l'occasion d'acheter cahiers, stylos, dictionnaires et sac d'école avec son enfant et de lui expliquer à quoi vont lui servir tous ces cahiers qu'il n'avait pas en école primaire.

Une fois les affaires achetées, prenez le temps de compléter chaque cahier avec votre enfant afin qu'il y inscrive son nom, prénom, classe et matière sur les cahiers et classeurs concernés et organisez son bureau pour qu'il s'y retrouve.

Apprendre à s'organiser

Si à ce jour, il n'avait pas encore de rangement suffisamment spacieux pour le domaine scolaire, c'est le moment d'investir dans une étagère ou un bureau à multiples rangements. L'idéal pour un jeune collégien est qu'il s'y retrouve sur son bureau. Il va falloir lui expliquer qu'il aura désormais plusieurs matières avec pour chacune, un livre différent et plusieurs cahiers et classeurs. Apprenez à votre enfant à regrouper ce qui va ensemble : une partie réservée au domaine littéraire (français, langues vivantes et histoire géographie) et une autre réservée aux sciences (Mathématiques et sciences naturelles). Il ne faut oublier les matières artistiques comme la musique, les arts plastiques et le sport, et leur accorder aussi une place à part.

Les professeurs de sport déplorent souvent de voir leurs élèves arriver sans la tenue appropriée (qui se constitue d'une bonne paire de baskets et d'un survêtement de sport). La même constatation est aussi faite en cours de dessin où l'élève arrive souvent sans ses feuilles de dessin et sa pochette. Il est toujours très désagréable pour le professeur de devoir faire un cours sans le matériel demandé.

L'organisation du sac d'école

Le sac d'école devient souvent un sac fourre-tout quand l'enfant est désorganisé. Pour éviter que ses affaires se transforment en torchon, montrez à votre enfant le bon exemple en l'aidant les premières semaines à préparer ses affaires d'école pour le lendemain la veille au soir. Une fois par semaine, faites le point sur le contenu de son sac et enlevez tout ce qui n 'a rien à voir avec l'école.

  • Pensez à visiter régulièrement sa trousse qui se transforme rapidement en poubelle et prévoyez plutôt deux trousses qu'une seule. La première servira aux affaires standard de type stylos, gommes, colle, ciseau et compas, et la seconde sera à double compartiment pour y glisser les crayons de couleur et les feutres.
  • Un sac d'école avec plusieurs compartiments facilitera aussi l'organisation de l'enfant. Une partie pourra être réservée aux cahiers, une autre aux livres et une troisième aux trousses, agenda et règles.
En début d'année, les enseignants constatent souvent que les petits sixièmes arrivent en classe avec un sac surchargé. Par crainte d'oublier des cahiers ou des livres, ces élèves emportent tout le matériel, d'où l'intérêt pour les parents d'apprendre à leur enfant à s'organiser.

La gestion du cahier de texte / agenda

Lorsque l'enfant entre en sixième, il a plus de devoirs qu'à l'école primaire et ceux-ci se répartissent sur toute une semaine ou même sur un mois. Expliquez-lui qu'il ne doit jamais attendre la veille au soir pour faire des devoirs prévus longtemps à l'avance. C'est en général le cas pour des rédactions en français, des devoirs sur feuille à faire à la maison et aussi les grands devoirs sur table qui sont planifiés par les professeurs une semaine à l'avance.

L'enfant doit apprendre à gérer son temps et répartir ses devoirs sur toute la semaine et ne pas se contenter de regarder ce qu'il a à faire pour le lendemain.

En prenant de bonnes habitudes dès le début de l'année scolaire, votre enfant a toutes les chances de bien s'adapter à sa nouvel vie de collégien.