Rappel de quelques définitions

- Moteur de recherche : un outil pour chercher des documents associées à des mots, il utilise sa propre base de donnée ou des partagées avec des autres.

Le plus utilisé est Google suivis par Bing, Exalead, Ask, etc.

http://www.astwinds.com/annuaire/moteurs-francophones.html

- Métamoteurs : outils qui puisent leurs informations à travers plusieurs moteurs, ils sont moins utilisés car ne possèdent pas la même puissance de recherche que les précédents.

http://www.ariane6.com/moteurs.htm (qui liste les moteurs selon différents critères).

http://c.asselin.free.fr/french/metamoteurs.htm#frenchmeta (comme son nom l’indique).

- Annuaires : sites qui recensent et répertorient les sites par catégories, ou rubriques.

Voir :

http://www.gooplus.fr/ (qui liste les francophones).

http://www.lesannuaires.com/annuaire-sciences-scientifique.html

- Lien hypertexte : mot ou ensemble de mots qui permet d’afficher une page ou un site, permet de passer automatiquement d'un document consulté à un document lié, le passage d'une page à une autre.

- URL (Uniform resource locator) : l'adresse d'une ressource (fichier, site, etc) sur Internet.

http://www.univ-lille3.fr

Comment cibler correctement une recherche

Quelques règles basiques

- Dans le champ de recherche Google, l'algorithme de saisie semi-automatique propose des termes similaires à ceux encodés, saisir les termes [Paris ville], voire [Paris vi] seulement permet de choisir dans les options proposées portant sur ; la ville de Paris, la visite de Paris, Paris visite virtuelle de, etc.

- Lancer une requête avec le seul mot [rue] retournera une liste de toutes les pages ou le mot est présent, ne fusse qu’une fois.

Une requête sur, rue de la paix paris, sera d’autant plus précise qu’elle se limitera à l’ensemble des mots si elle est encodée entre guillemets, "rue de la paix paris".

Un autre truc est de privilégier la localisation géographique en utilisant l’extension par pays : google.fr, .ch, .ca, .ru, etc, avec en plus la possibilité de choisir la langue ad hoc pour encoder la requête.

"liste des présidents français" sur google.fr, retourne :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_présidents_de_la_République_française

"french presidents" sur google.ru, retourne :

http://en.wikipedia.org/wiki/President_of_France

Evidement avec "french présidents", en russe, on aura :

http://ru.wikipedia.org/wiki/ (suivi d’un texte en caractères cyrillique)

Les moteurs, généralistes, d’usage courant permettent d’aller plus loin par la recherche des moteurs spécialisés en utilisant des requêtes comme :

"scientific search engines", "list of specialized search engines", et équivalents en français.

http://www.scirus.com/

http://www.diigo.com/list/urfistrennes/moteurs-scientifiques

http://www.liensutiles.org/rechspec.htm

Pour les documents qui n’intéressent qu’un nombre limité de spécialistes francophones, Google propose par exemple : http://scholar.google.fr.

Enfin précisons que les annuaires n’ont pas la capacité de répondre à des recherches sur un mot-clé, il faut donc les interroger en fonction de leur logique de classement, voir :

http://dir.yahoo.com et http://dmoz.org, pour ne citer qu’eux.

Quelques astuces dans la syntaxe d’une requête affinée :

Abordons ici les syntaxes propres à Google, pour les autres moteurs on peut se référer à une aide accessible entre autres dans l’option 'Recherche avancée'.

N.B. Il est toujours possible, pour les puristes, d’utiliser les opérateurs booléens, qu’il faut cependant toujours encoder en majuscules comme dans les exemples :

[ fleur OR arbre], [ avion AND bateau], [ chien NOT chat]

Pour mémoire on force le moteur à chercher seulement l’expression exacte spécifiée en l’encodant entre guillemets.

N.B. dans les exemples qui suivent il ne faut pas d’espace avant ni après le (:) les syntaxes , elles, sont séparées par un espace et le tout doit être saisi en minuscules.

site: ucl

Retourne http://www.uclouvain.be/

intitle: science

Retourne les pages dont le titre contient ce mot

inurl: becasse

Retourne uniquement les pages contenant ce mot dans leur adresse

filetype: "format" (pdf, doc, xls, ppt) nom : limite la recherche aux fichiers du format spécifié contenant le mot

Exemple : filetype: pdf sciences

Retourne, entre autres : http://loretonavanscience.weebly.com/science.html

Ces syntaxes peuvent être cumulées pour former des requêtes complexes :

site:fr filetype:pdf intitle:la fibre de carbone

La précédente retournera des liens correspondants comme:

http://epublications.unilim.fr/theses/2003/le-pape-helene/le-pape-helene.pdf

Pour en savoir plus voir :

http://eduscol.education.fr/numerique/dossier/competences/rechercher/methodologie/syntaxe

http://www.asktibbs.com/php/article.php3?id_article=29

Evaluer la fiabilité d’une information

Son origine est déterminante, en général plus "sérieuse" si elle provient des sites en .edu, .org, .gov, plutôt que d’autres extensions, qu’il ne faut cependant pas les exclure ; certains "Blogs" ,"Pages personnelles", et réseaux sociaux divers contiennent des informations pertinentes à ne pas négliger. Même remarque pour ce qui concerne les sites de la presse écrite et télévisuelle, les agences, etc.

Rappel de la syntaxe, site:edu (mots)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d'agences_de_presse

La popularité d’une source se vérifie par une recherche forcée, ne fusse que pour savoir si elle est indexée dans les premières de la liste donnée par les grands moteurs.

le nombre de liens existants vers une "page" certifie sa crédibilité : tester par exemple www.suite101.fr.

Les documents au format PDF sont généralement plus crédibles que les HTML, en effet les dates de création, et de modification sont accessibles à partir du menu "Fichier", l’auteur est généralement mentionné, et propose souvent une rubrique comme "Qui sommes-nous?", "Contact", et les références des sources utilisées.

En l’absence d’informations il est aisé de les trouver en lancent une recherche sur le nom de l’auteur dans Google, et de visiter les réseaux sociaux professionnels comme www.linkedin.com ou www.viadeo.com.

Conclusion

En suivant ces quelques conseils et en consultant les références citées le chercheur trouvera d’autres techniques et astuces qui vont lui permettre de devenir rapidement un "trouveur" efficace et expérimenté.

A lire :

http://suite101.fr/article/comment-rechercher-des-informations-scientifiques-sur-internet--a28463

http://suite101.fr/article/comment-debuter-ses-recherches-genealogiques-sur-internet-a24319

Source et références

http://www.easi-ie.com/2011/10/24/christian-vanden-berghen-ex-brainsfeed-chez-easi/