Coup de tonnerre dans la grande distribution, où 1000 licenciements devaient être annoncés chez Carrefour le 30 août 2012. La direction du groupe Carrefour a réduit "la voilure" et a annoncé ce mercredi 29 août 2012 aux organisations syndicales la suppression de 500 à 600 postes administratifs en France, via un plan de départs volontaires, confirmant les craintes des syndicats, notamment de la CFDT et de la CGT.

Carrefouri emploie 115 000 personnes en France. "La direction vient d'annoncer aux élus des neuf comités d'entreprise concernés que 500 à 600 postes administratifs vont être supprimés, sur les 7 000 que compte le groupe", explique Bruno Moutry, délégué syndical CFDT, joint par téléphone ce 29 août 2012, en fin de journée. Il ajoute : "La réduction des effectifs se fera uniquement par un plan de départs volontaires, selon lequel les comités d'entreprise des sites touchés seront plus informés dans les semaines qui viennent...."

En exclusivité, Suite 101 annonçait, il y a quelques jours, dans une enquête la "suppression de 600 à 1 000 postes chez Carrefour ?", dans un article intitulé "actu : 1000 licenciements annoncés chez Carrefour le 30 août 2012" .

Carrefour est le premier employeur privé de France

Dans le reportage présenté, il était écrit : "il semblerait que la direction de Carrefour annonce, en cette fin d'été, la suppression de 600 à 1 000 postes administratifs. Le PDG du groupe de distribution Carrefour, premier employeur privé de France, peut-il aller au-delà de 1 000 licenciements sur les neufs différents sièges du groupe ? Contactée par téléphone, la direction s'est refusée de son côté à tout commentaire.

"Le quotidien La Tribune relaie cette dernière hypothèse, en s'appuyant sur Bruno Moutry, délégué CFDT du groupe Carrefour, qui déclare : "Nous avons la certitude qu'il y aura entre 600 et 1 000 suppressions de postes sur un total de près de 7 000 postes-siège, soit plus de 10% des effectifs-siège....'"

Le groupe de distribution emploie 412 000 collaborateurs dans le monde

Le groupe de distribution, qui compte 412 000 collaborateurs dans le monde, dont 115 000 en France, est le numéro deux mondial du secteur. Il a vu son bénéfice net chuter de 14,3% en 2011. Pour le syndicaliste Bruno Moutry, qui évoque des "sources internes au plus haut niveau", cette annonce "n'est pas vraiment une grosse surprise".

Sale temps pour les centaines de salariés concernés !