Les brugmansias ont longtemps été connus sous le nom de daturas, et on les trouve encore sous ce nom dans certains commerces horticoles. Difficile de trouver floraison plus spectaculaire pour une plante si facile à cultiver.

Brugmansia, Datura, deux plantes différentes mais toxiques

Si les deux plantes sont de la famille des Solanacées, les daturas, plantes semi-ligneuses de petite taille - entre 30 cm et 1, 20 m suivant les espèces -, présentent des fleurs en cloche plutôt érigées, alors que les brugmansias, ligneux et arbustifs ont des fleurs pendantes.

Certains daturas sont ornementaux et cultivés pour leurs fleurs bleues, parme ou blanches.

Datura stramonium, introduit voici plus de 2000 ans en Europe, est une plante annuelle très envahissante dans les champs, friches, décombres, bords de cours d’eau et de voies de chemins de fer.

Son utilisation au jardin est pourtant intéressante : les doryphores sont particulièrement attirés par lui. Ils y pondent les oeufs sous les feuilles, et les jeunes larves, dés leur naissance, consomment celles-ci et… meurent !

Datura stramonium est considéré comme l’une des Solanacées les plus vénéneuses.

Datura et Brugmansia sont très toxiques, notamment les fleurs : vomissements, hallucinations, arrêt cardiaque. Il est nécessaire de se laver les mains après manipulation.

Mais pour autant, difficile de se priver des brugmansias, aux fleurs en cloches blanches ou colorées retombantes, de 18 à 30 cm de long, portées sur des arbustes de 1, 50 à 8 m de haut selon les espèces.

Brugmansia, Brugmansias, lequel choisir

6 espèces et obtentions font l’objet de toutes les attentions horticoles :

  1. Brugmansia sanguinea aux étonnantes fleurs en cornets tubulaires, rouge orange. Il atteint 3 m de haut, et ses fleurs avoisinent les 20 cm de long.
  2. Brugmansia aurea, s’élève à 4 m de haut, avec des fleurs en trompettes blanc doré (d’où son nom) de 20 cm de long, parfois moins. Très florifère, il est aussi de croissance rapide.
  3. Brugmansia cornigera ou Brugmansia arborea est peut-être le plus rustique. Il est le plus fréquent dans les jardins. Très florifère également, il atteint jusqu’à 5 m de haut et présente de jolies trompettes blanc-crème de 20 à 23 cm de long. Il en existe plusieurs variétés dont une d’un joli rose tendre.
  4. Brugmansia suaveolens est, avec le suivant, le plus parfumé, comme l’indique son nom. Blanc, blanc crème, jaune, rose, il existe diverses variétés, avec des fleurs en trompette de 30 cm de long… une merveille.
  5. Brugmansia x candida est très odorant. Blanc pur, rose ou à fleurs doubles, les fleurs atteignent 20 cm de long. L’arbuste se développe jusqu’à 3 m.
  6. Brugmansia candida est une magnifique plante, de dimensions similaires à B. x candida. La variété ‘Grand Marnier’ est exceptionnelle : les amateurs de cette liqueur imagineront sans mal la beauté de ses fleurs d’un jaune ambré indéfinissable.
ASTUCE : pour choisir vos brugmansias, ne prenez que des spécimens en fleurs ce qui vous permettra de vous assurer de la taille et de la couleur de celles-ci. Attention toutefois, beaucoup de variétés ont des fleurs dont les coloris évoluent d’un jour à l’autre.

Brugmansias en pleine terre, au jardin

Plantez vos brugmansias dans une terre humifère, enrichie en compost ou fumier bien décomposé.

Choisissez leur une situation d’exception :

  • le pied d’un mur bien protégé des courants d’air, bien ensoleillé,
  • dans un cadre d’arbustes denses et bien verts, pour faire ressortir la somptuosité des floraisons.
Dans les deux cas, souvenez-vous de la grande toxicité de la plante, vis-à-vis des enfants.

Les arrosages seront abondants, enrichis d’un engrais pour plantes fleuries, régulièrement de juin à octobre, une fois par semaine environ.

Brugmansia se comporte comme les bananiers : les tiges gèlent, mais la souche résiste jusqu’à -10°C environ. Dés le premier gel, taillez les branches 20 cm au dessus du sol. Mettez un paillis épais et une protection contre les excès d’eau (une planche inclinée au dessus de la souche suffit). Il repartira avec vigueur au printemps, et réalisera ses 2 m de croissance dans l’année, voire plus.

Dans les régions abritées des îles et du littoral atlantique ou méditerranéen, les brugmansias passent l’hiver sans encombre.

Brugmansias en pot ou bac, à rentrer

Si la clémence des hivers est trop incertaine, plantez vos brugmansias en pot ou dans des bacs de bois (sur roulettes).

  • Là aussi, il faut une terre riche et non collante, souple et humifère.
  • Placez vos pots à l’ombre légère l’été car les plantes en pot souffrent plus de la chaleur qu’en pleine terre.
  • N’omettez aucun arrosage, le sol doit rester frais sous peine de voir le feuillage jaunir en une journée.
  • L’engrais est aussi important qu’en pleine terre.
  • Taillez vos plantes avec parcimonie, juste pour leur donner une forme équilibrée.
  • Avant les premiers gels, rentrez vos pots ou bacs.
Si vous disposez d’une véranda aux températures supérieures à 0 ou -1°C, vous pourrez profiter des fleurs jusqu’en décembre et dés mars. Sinon, gardez vos brugmansias comme des géraniums, au garage.

ASTUCE : pour multiplier vos brugmansias, rien de plus facile. Gardez les tailles des pousses terminales semi-ligneuses effectuées en été, et mettez-les à bouturer après avoir supprimé la moitié de chacune des feuilles pour limiter la transpiration. Un pot avec de la terre mi sable mi compost, gardé humide et à l’ombre, vous permettra d’obtenir facilement de nouveaux pieds.

Découvrez pleins d'autres articles et secrets sur les plantes et jardins du sud ou à caractère exotique ici