Les ATSEM ou "agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles" sont des agents communaux, placés sous la double autorité du maire et du directeur ou de la directrice de l’école maternelle où ils sont employés. Souvent appelés, de façon erronée, «assistantes maternelles», leur mission globale est d’assister les enseignants. Le statut d’ATSEM les inscrit dans les grilles indiciaires des agents de la fonction publique territoriale de catégorie C (missions d’exécution).

Les salaires

La catégorie C comporte quatre grades correspondant à quatre échelles indiciaires.

  1. ATSEM 2ème classe (échelle 3 de la fonction publique territoriale) : 11 échelons des indices 297 à 388 (salaires mensuels bruts entre 1352,05 euros et 1643,75 euros).
  2. ATSEM 1e classe (échelle 4) : 11 échelons des indices 298 à 413 (salaires entre 1356,68 euros et 1708,58 euros).
  3. ATSEM principal 2ème classe (échelle 5) : 11 échelons des indices 299 à 446 (salaires entre 1361,31 euros et 1815,07 euros)
  4. ATSEM principal 1e classe (échelle 6) : 7 échelons des indices 347 à 479 (salaires entre 1504,84 euros et 1926,20 euros).
Le grade est différent selon l’ancienneté, la qualification (diplôme) et la responsabilité requise.

S’ajoutent au salaire de base :

  • une indemnité de résidence, variable selon le lieu de résidence;
  • un éventuel supplément familial, fonction de la situation personnelle de l’agent.

L’avancement

La progression de carrière se fait par avancement d’échelon ou de grade, par ancienneté ou examen professionnel interne.

Selon l’échelle, le changement d’échelon se fait :

  • entre un et deux ans pour les trois premiers niveaux ;
  • entre deux et trois ans pour les trois suivants ;
  • entre trois et quatre ans à partir du 7e.
Les agents sont inscrits sur un tableau annuel d’avancement, classés dans l’ordre des nominations prévues. Une commission (Commission administrative paritaire départementale ou CAPD) détermine les promus, dans la limite annuelle du nombre de promotions possibles.

Les modes de recrutement

Les ATSEM sont recrutés sur concours, ouvert :

  • aux titulaires du CAP "petite enfance" ;
  • sans condition de diplôme : aux parents de trois enfants et aux sportifs de haut niveau.
Par dérogation, les communes peuvent recruter des agents directement, sans concours, au premier grade du cadre d’emploi.

Contrairement aux autres concours de la fonction publique, les concours de la fonction territoriale n’apportent pas une affectation automatique sur un poste. Les candidats acceptés sont inscrits sur une liste d’aptitude pour une année, renouvelable dans la limite de trois ans. Pendant ce temps, ils doivent trouver eux-mêmes un emploi en proposant leur candidature au(x) maire(s) de la(des) commune(s) choisie(s).

L'agent recruté est stagiaire pendant un an avant titularisation.

Les compétences attendues

Les épreuves du CAP petite enfance évaluent :

  • des connaissances d’ordre général : français, histoire, géographie, mathématiques et sciences ;
  • des connaissances d’ordre professionnel : prise en charge de l’enfant à domicile, accompagnement éducatif de l’enfant et techniques de service à l’usager.
Les épreuves du concours d’ATSEM comportent deux volets :

  • une épreuve d’admissibilité composée d’un QCM de 45 minutes (coefficient un) portant sur l’organisation et le fonctionnement des collectivités territoriales, l’hygiène et la sécurité ;
  • une épreuve d’admission, soit un entretien avec un jury de 15 minutes (coefficient deux) destiné à apprécier la motivation et les aptitudes du candidat.
Différentes écoles, dont le CNED (Centre national d’enseignement à distance), proposent des formations de préparation à ce concours.

Les horaires de travail

Les ATSEM sont soumis à la règle des 35 heures hebdomadaires. Un temps plein au sein de la communauté scolaire ne peut donc se concevoir uniquement sur la base des heures d’ouverture des écoles.

Très souvent donc, les agents sont employés avec deux types de mission :

  • l’assistance aux enseignants de l’école maternelle ;
  • les travaux de ménage et nettoyage des locaux scolaires, après la classe et pendant les vacances scolaires.
Il peut aussi être proposé aux agents un service parallèle, notamment pendant les périodes de vacances, au sein des services communaux de garderie ou de centres de loisirs pour enfants.

Seuls les agents dont l'indice et inférieur ou égal à 380 peuvent bénéficier d'indemnités horaires pour travaux supplémentaires.

Les missions spécifiques

Le statut des ATSEM est défini dans le cadre du décret du 28 août 1992. Les agents "sont chargés de l’assistance au personnel enseignant pour la réception, l’animation et l’hygiène des très jeunes enfants ainsi que la préparation et la mise en état des locaux et du matériel servant directement aux enfants. Ils participent à la communauté éducative".

Il peut arriver qu’une école dispose d’un ATSEM par classe ; mais le plus souvent, un agent est prévu par classe de petite section (enfants de deux à quatre ans) et un pour deux classes de moyenne (quatre à cinq ans) ou grande section (cinq à six ans).

Les difficultés rencontrées

Les activités, surtout en cas d’emploi à temps plein, peuvent être fatigantes sur le plan physique. Les ATSEM vivent en outre, comme les enseignants, au sein de groupes d’enfants qui peuvent être difficiles à gérer. Certains demandent des attentions particulières : enfants en situation de handicap ou témoignant de troubles comportementaux ou psychologiques. La double contrainte d’attention aux enfants et de prise en charge des aspects matériels peut donc être facteur de stress.

Les ATSEM ont remplacé les anciennes "femmes de service". Même si elles ( dans les faits, il semblerait qu'il n'y ait pas d'ATSEM masculins) y ont gagné en termes de rémunération, leurs nouvelles fonctions n'ont pas annulé les tâches antérieures.

Par manque de précision des textes régissant ces emplois ou par défaut d’interprétation, les conditions de travail des ATSEM sont souvent très différentes d’un site scolaire à l’autre. Les tensions et conflits entre ces agents et les enseignants ne sont pas rares. Des questions de fond se posent à ce niveau que vous découvrirez dans l’article : "ATSEM et professeurs : cohabitation difficile et école en crise".

Pour plus d’informations concernant les métiers, statuts, rémunérations et conditions d’emploi des agents territoriaux , vous pouvez consulter le guide pratique de la fonction publique territoriale.