L'été arrive, et le départ en vacances aussi. Comme de nombreux français, vous allez opter pour un dépaysement total en bord de mer. Au programme: bronzage, châteaux de sable et baignade. Mais des invités surprises pourraient bien gâcher ces festivités: les méduses. Petites ou grosses, elles envahissent les côtes aux premières grosses chaleurs et piquent de nombreux baigneurs. Alors comment réagir si vous êtes touché et qu'aucun poste de secours ne se profile à l'horizon?

Savoir reconnaitre une piqûre de méduse

Une piqûre de méduse se caractérise par une sensation violente et soudaine de brûlure et/ou de décharge électrique alors que vous vous baigniez tranquillement. Vous pouvez avoir été touché sans voir aucune méduse. La plupart sont transparentes et difficilement détectables dans l'eau. De plus, elles peuvent vous atteindre sans être en contact direct avec vous, car l'eau diffuse leur venin. La douleur va croître pendant environ trois quarts d'heure, et des zébrures rouges et gonflées vont strier votre peau aux endroits touchés.

Adopter les bons réflexes

Dès que vous avez été piqué, sortez de l'eau. Si la plupart des méduses n'engendrent que des douleurs (vives mais bénignes), certaines espèces peuvent être plus dangereuses et entrainer de graves symptômes: nausées, syncope, difficultés respiratoires, choc anaphylactique.... Le premier réflexe à avoir est donc de sortir rapidement de l'eau afin d'éviter tout risque de noyade en cas de complication.

Une fois que vous êtes de retour sur votre serviette, asseyez-vous. Vérifiez qu'aucun morceau de tentacule n'est resté collé à votre peau. Si c'était le cas, il faut enlever à l'aide d'une pince ou de tout autre objet à votre disposition les tentacules restantes, en veillant bien de ne pas les toucher à main nue. Car une méduse est urticante et dotée d'aiguillons venimeux, même sur de toutes petites parties de tentacules.

Puis rincer toutes les piqûres une à une avec de l'eau de mer, ou, si vous en avez, du sérum physiologique. Mais jamais avec de l'eau douce, car la différence d’osmolarité provoque l’éclatement des cellules venimeuses et aggraverait la douleur. Une fois les piqûres rincées, les recouvrir de sable et laisser sécher pendant une trentaine de minutes. Ensuite, gratter tout doucement, de façon à faire partir les dernières particules urticantes en même temps que le sable.

Une heure après la piqûre, vous pouvez vous lever. Il est sage de ne pas rester au soleil pour terminer cette journée, et de trouver au plus vite une pharmacie afin d'appliquer sur vos piqûres un antiseptique, et éventuellement une pommade anti-inflammatoire. Pour les adeptes de phytothérapie, l'huile essentielle de lavande aspic fait des merveilles pour soulager les piqûres de méduse. Elle sera à utiliser après rinçage des plaies, à la place de l'antiseptique. Laisser sécher à l'air libre.

Les gestes à éviter

Dans 90% des cas, ces conseils suffiront à faire passer rapidement les douleurs. Cependant il faut veiller à ne jamais:

  • inciser la plaie
  • tenter d'aspirer le venin
  • toucher une méduse, aussi petite soit-elle, même morte et sèche, car même échouée depuis plusieurs jours, une méduse reste venimeuse et urticante
  • rincer à l'eau douce sous peine d'augmenter la douleur
  • hésiter à aller voir le médecin, notamment si le visage est touché, ou si les plaies gonflent. Il vous prescrira des antalgiques, antihistaminiques, ou corticoïdes pour soulager votre douleur et limiter les complications
Alors pour plus de prudence avant de partir à la mer, pensez à préparer une petite trousse à pharmacie, ou privilégiez de préférence les plages possédant un poste de secours.

CONT 10