61,6 millions d'animaux, des dépenses vétérinaires en hausse de 72% sur les dix dernières années, un budget de 4,5 milliards d'euros consacrés aux dépenses globales des animaux de compagnie, et près de 20.000 emplois directs ou indirects... d'après cette étude du Figaro datant du 11 avril 2011, le montant global des dépenses liés aux animaux de compagnie en France ne cesse d'augmenter! En conséquence, le choix d'une bonne assurance couvrant les différentes dépenses imprévues liées à votre animal peut être un excellent choix.

Dommages, responsabilités civiles et animaux domestiques: que dit la Loi?

Les frais liés à vos animaux domestiques ne se limitent pas aux frais vétérinaires et à l'alimentation : en effet l'article 1385 du Code civil précise que "le propriétaire d'un animal, ou celui qui s'en sert, pendant qu'il est à son usage, est responsable du dommage que l'animal a causé, soit que l'animal fût sous sa garde, soit qu'il fût égaré ou échappé".

Pensez à vérifier si votre couverture de responsabilité civile assure les dommages éventuels causés par votre animal, qu'il s'agisse d'une morsure à un tiers, de dommages au jardin du voisin... Votre contrat d'assurance habitation peut vous couvrir si cette clause est stipulée explicitement, mais elle ne couvrira que les frais encourus en cas d'accidents subis par des tiers, et non par les membres de votre famille ou votre propre habitation la plupart du temps. Vous pouvez, pour combler cette lacune, souscrire une garantie des accidents de la vie ou GAV spécifiquement liée aux risques relatifs à vos animaux domestiques. Quelques cas particuliers méritent une attention particulière: chien classé comme "dangereux", NAC, animaux servant pour la chasse ou à des fins professionnelles: ces animaux nécessitent des contrats spécifiques.

Assurance santé animaux de compagnie : comment faire le bon choix?

Pour un coût allant en moyenne de 5 à 50 euros par mois, de nombreuses compagnies d'assurances, spécialisées ou non dans la couverture des animaux domestiques, proposent des contrats spéciaux pour assurer la santé de votre animal de compagnie. Hospitalisation et frais d'urgence, mais aussi parfois vaccinations, produits anti-parasitaires, ostéopathie animale, examens de contrôle... selon le montant de votre cotisation, la couverture sera plus ou moins large! Pour faire le bon choix, renseignez-vous auprès de votre vétérinaire sur les problèmes de santé spécifiques des différentes races de chats et de chiens. Vous pourrez ainsi négocier des clauses spécifiques aux risques propres à votre animal.

Attention, ne vous y prenez pas trop tard, car certaines assurances excluent les animaux après un certain âge, d'autres excluent certains types d'animaux comme les NAC, d'autres encore excluent certaines pathologies.

Une habitude à développer en France puisque, selon Consomag, " En France, seul 4% des animaux sont couverts contre 80% en Suède et 30% au Royaume-Uni."