Arbre décoratif, arbre pas cher, arbre persistant, arbre à croissance rapide... La liste des critères peut être longue, et s’il ne s’agit que d’acheter un seul arbre, il faut sélectionner celui qui répond au mieux aux attentes. Un compromis s’impose, mais voici des valeurs sûres* et quelques recommandations utiles.

Arbre, arbre persistant, arbre caduque, les bonnes questions

Avant de s’intéresser à une espèce en particulier, il est indispensable de bien s’informer et surtout de bien s’interroger sur ce que l’on attend vraiment de l’arbre à planter, car une fois en terre, difficile de revenir en arrière.

Quel usage faites-vous du jardin ? L’arbre est-il un spectacle vu de l’intérieur de la maison ? Allez-vous le planter près d’elle ? Souhaitez-vous un ombrage dense ? L’ombre portée doit-elle ou non se faire sur la maison ?

Dans un petit espace, planter un arbre peut avoir des conséquences négatives pour la maison, et provoquer des dégâts, mais à l’inverse, bien réfléchie, l’implantation d’un arbre peut en améliorer le confort.

  • L’arbre caduque est un bon choix partout où vous avez besoin et envie de soleil et de lumière durant la saison hivernale, ou lorsque vous souhaitez profiter d’une vue différente une partie de l’année.
  • L’arbre persistant est un spectacle à l’année, indispensable s’il s’agit de masquer un vis-à-vis gênant, une vue déplaisante.
  • Un petit arbre s’impose près des maisons, là où il y a une proximité de voisinage, et partout où des contraintes comme des canalisations, murets, cuves ou fosses existent.
  • Un grand arbre est incontournable lorsqu’il est éloigné de la maison et lorsqu’il doit être à lui seul « LE » spectacle du jardin, ou le point focal vers lequel doivent converger les regards.

Arbre pas cher, arbre à croissance rapide

Il y a une certaine corrélation entre les deux, et c’est logique. Plus un arbre pousse vite, plus rapidement il est produit en pépinière, et moins il coûte cher.

Les arbres à croissance très rapide sont très utiles pour donner du volume dans un nouveau jardin, pour masquer un voisinage ou pour offrir rapidement de l’ombre. Mais, revers de la médaille, ils ne vivent pas très vieux (30 à 80 ans) et sont presque exclusivement à feuilles caduques. Certains peuvent présenter le lourd inconvénient de drageonner (pousses qui sortent du sol autour de l’arbre) abondamment et naturellement (ailante et murier à papier, très déconseillés) ou lorsqu’ils sont coupés (peupliers, saules).

  • Le Top 10 des meilleurs arbres à petit prix et croissance expresse : peuplier blanc, peuplier d’Italie, peuplier tremble, catalpa, paulownia, saule blanc, saule argenté, et dans une moindre mesure, bouleau verruqueux, arbre à soie (albizzia), et un beau persistant, l’eucalyptus, à choisir parmi les variétés résistantes au gel.

Arbre décoratif, arbre à fleurs, un large choix

À la recherche d’un arbre petit à moyen, capable de vous offrir un beau décor au moins une partie de l’année, vous disposez d’un large choix. Aussi, les critères à prendre en compte seront notamment la rapidité de croissance ou le prix. À choisir un seul arbre, achetez un peu plus cher et un peu plus gros, pour un effet plus rapide et plus évident.

  • Un beau conifère, ça vous dit ? choisissez le pin sylvestre, le cyprès de Lambert (vert ou doré), le cyprès bleu de l’Arizona, le faux cyprès de Lawson, le sapin noble ou l’épicéa de Sitka, à moins que vous ne préfériez les formes étranges de Araucaria araucana ou Cryptomeria japonica et sa variété’ Rasen-sugi’.
  • Un palmier pour un petit jardin d’allure exotique ? Il existe des palmiers résistants au froid et tout particulièrement Trachycarpus fortunei ou Trachycarpus wagnerianus, et Butia capitata.
  • Un arbre couvert de fleurs ? Sans conteste, choisissez parmi les magnolias et cerisiers japonais. Le paulownia est étonnant avec sa floaraison mauve, mais osez aussi une glycine conduite en arbre ou l’Albizzia julibrissin 'Ombrella' ®.
  • Un joli feuillage décoratif ? Pensez aux eucalyptus, aux arbres caduques à feuilles dorées, aux très étonnant Albizia julibrissin 'Summer Chocolate' avec sa couleur… chocolat !

Planter un fruitier, un compromis intéressant

Il est moins habituel de penser arbre fruitier quand il s’agit de planter un seul arbre, et pourtant… que d’atouts.

Romantisme, simplicité, mais aussi générosité sont des mots qui qualifient bien ces arbres, sans compter que nombre d’entre eux offrent un spectacle très changeant au fil des saisons.

Fleurs au printemps, fruits en été et automne, feuilles colorées automnales, silhouette en hiver… Un pommier, un amandier ou un poirier feront merveille. Si vous ne séjournez pas dessous, si le sol est enherbé (fruits juteux qui peuvent être collants, salissants, et insectes divers) vous pouvez aussi choisir un beau cerisier ou un abricotier.

Évitez les pruniers, pêchers et plaqueminiers (kaki): leurs fruits attirent énormément d’insectes et sont trop juteux.

L’arbre spectacle, pièce maîtresse du jardin

Pour un grand décor au milieu d’une grande pelouse ou en toile de fond d’un grand jardin, voyez grand, spectaculaire.

  • Top 10 des monuments de sève : séquoia géant, cèdre du Liban, cèdre de l’Himalaya, cèdre de l’Atlas, sapin de Nordmann, hêtre pourpre, chêne sessile, tulipier de Virginie, magnolia à grandes fleurs, arbre aux quarante écus (Ginkgo biloba).
Ces arbres signent l’adresse des belles demeures. Ils sont la marque des beaux paysages depuis le XVIe siècle.

________________________

* Faites vous plaisir en découvrant ces merveilles avec :

Jacques Brosse, Arbres d'Europe occidentale, Bordas, 1977 ou Arbres d'Europe occidentale, Bordas, 1977

Paola Lanzara et Mariella Pizzetti, Les Arbres, Fernand Nathan, 1977

Michel Becker, Jean-François Picard, Jean Timbal, Larousse des arbres et arbustes, Larousse 1982

Anita Pereire, Encyclopédie Pratique du Jardin, Hachette, 1994